Soutien à christiane Taubira

Je vous l’assure Madame Taubira, il n’aura pas peur.. Il y a peu j’ai découvert les propos horrifiants tenus par cette adolescente, à l’attention de Christine Taubira. Un exemple de plus de la xénophobie ambiante. La peur de l’autre. Celle qui amène à rejeter ce qui ne nous ressemble pas. Ce qu’on estime « pas aussi bien que nous ». Les propos de cette jeune fille sont d’autant plus triste qu’ils sont conditionnés par son entourage. Malheureusement, elle ne se révolte pas contre ça. Comme j’ai préféré le faire à son âge. J’en ai entendu des propos de la sorte dans mon entourage immédiat. Mais plutôt que de les cautionner et de les répéter, j’ai décidé de me révolter et de lutter contre. Et je vis bien mieux comme ça, que dans la haine et le rejet permanent de l’autre. Mon fils va à la crèche et il baigne donc déjà dans la diversité humaine. Diversité des origines, des religions, des classes sociales, des schémas familiaux etc.. Il y baigne aussi au sein de notre entourage représentatif de cette diversité. Et j’aime ça. Je prends même plaisir à le cultiver. J’espère de tout mon cœur que ça lui permettra de ne jamais pointer la différence du doigt. De ne jamais se sentir supérieur à qui que ce soit. Et de considérer ces différences comme une richesse. Les nier ne sert à rien, mais les aimer est important. Je ne lui rabâcherai pas en permanence des principes sur l’égalité et la tolérance (quoique…) mais je lui montrerai que l’ouverture aux autres est un enrichissement de chaque instant. Individuel et collectif. Il aimera certaines choses, en détestera d’autres, ne tolérera pas certains actes et manifestera parfois durement son mécontentement, mais je souhaite qu’il le fasse dans le respect de l’autre. La haine, la violence et le rejet ne rendent personne heureux. Ni les rejetés, ni les rejetants. L’empathie est à mes yeux plus qu’une qualité. C’est quelque chose qui devrait aller de soi et être au fond de chacun. Je tenterai de montrer à mon petit garçon qu’il est bon de se décentrer de son propre point de vue et de se mettre à la place de l’autre pour éviter tout jugement hâtif. Tout jugement blessant et rabaissant. Mon Bébé fait des bisous tous les jours à Lara, sa petite copine de la crèche. Elle est noire. Il fait aussi des gros câlins à Ambre. Elle est rondouillette. Il adore son copain Sacha. Il est roux. Mais tout ça il s’en fout. Il ne s’en rend même pas compte. L’innocence des rapports enfantins est merveilleuse à observer. C’est une leçon de vie dont nous devrions plus souvent nous inspirer. Mon Bébé est moitié portugais. Il est blond comme les blés donc n’en souffrira sûrement pas. J’ai envie de vomir quand je me dis que si une moitié de lui venait d’une couleur de peau différente, il aurait risqué les critiques ouvertes et les humiliations. Il aurait du apprendre à encaisser. Madame Taubira, je vous assure que mon enfant ne regardera jamais quelqu’un de travers à cause de sa couleur de peau, de sa religion ou de sa classe sociale. Il sera intègre, droit et juste, comme vous l’êtes. Merci d’être qui vous êtes.   Un texte de Ales Mamengagée

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. alain
    Nov 13, 2013 @ 22:23:13

    on ne peut pas dire que Minute est un journal ,restez la tète haute ,il y a du monde derrière vous ,

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :